Prestations de soin

Rééducation en piscine :

 

La rééducation en piscine ou balnéothérapie est un outil de travail supplémentaire qui comporte de nombreux avantages:

  • Diminution de la douleur
  • Mouvement facilité
  • Poids du corps soulagé
  • Résistance plus douce et à la fois concrète pour les exercices
  • Des accessoires adaptés à votre pathologie complètent la prise en charge avec notamment un vélo aquatique

Les soins sont apportés dans un bassin d’eau à 33 degrés, avec un faible nombre de patient sous la supervision permanente du kinésithérapeute.
Il est possible de privatiser la séance.

Avant les séances en piscine ,il est obligatoire d’effectuer un bilan avec l’un de nos kinésithérapeutes.

Ostéopathie Aquatique

 

L’ostéopathie aquatique est une adaptation de l’ostéopathie qui favorise tous ses grands principes. Cette pratique est née en France dans les années 80 et ne cesse de se développer. Elle se pratique dans un bassin de faible profondeur chauffé à 34°.

Pourquoi ?

Largement utilisée à des fins thérapeutiques(cure,balnéothérapie…), l’eau présente de nombreuses vertus. L’eau chaude est un important relaxant musculaire et fascial. Le corps subit au cours de la vie des agressions quelles soient traumatiques, psychiques ou chimiques. Il doit s’adapter à toutes ses contraintes. La douleur arrive lorsque le corps n’arrive plus à compenser ses agressions. L’ostéopathe cherche alors la dysfonction primaire c’est à dire la première compensation suite à l’agression extérieure. Dans l’eau chaude, ces adaptations disparaissent pour laisser place à la dysfonction primaire qui permet alors de poser un diagnostic précis et rapide.

D’autre part, l’eau chaude a un effet antalgique sur le corps, ce qui fait de l’ostéopathie aquatique un outil très efficace dans les traitements des douleurs chroniques.

Dans l’eau, il n’y a plus de point d’appui. Une correction apportée à un endroit se répercutera sur l’ensemble du corps. Complètement libre de ces mouvements, le patient bouge dans l’eau. Ainsi, le traitement s’effectue dans les trois plans de l’espace ce qui permet un travail plus global que sur table, fondement principal de l’ostéopathie.

Dans l’eau, les manipulations de l’ostéopathe sont douces, ce qui n’entraine pas de stress pour le patient. Ainsi libéré de sa peur des manipulations dites directes, il peut se relâcher complètement.

Les pressions hydrostatiques et hydrodynamiques facilitent la circulation des fluides et le retour veineux. Ceci permet au corps de se drainer et ainsi favoriser le traitement.

 Pour qui ?

Les indications sont les mêmes que pour l’ostéopathie traditionnelle.

L’ostéopathie aquatique a montré de très bons résultats sur les douleurs post opératoires en complément d’une rééducation classique. En diminuant la douleur et en potentialisant l’action du kinésithérapeute, le patient retrouve ses amplitudes de mouvement plus rapidement et avec moins de douleurs.

Libéré de contraintes liées à la pesanteur, le traitement des patients dans l’eau (femmes enceintes, personnes en surpoids, personnes à mobilité reduite, personnes âgées) est beaucoup plus confortable que sur table et sans risque.

Le stress lorsqu’il est très important et/ou mal géré peut entrainer des répercussions sur le corps et donc des douleurs, fatigue physique et mentale etc. L’ostéopathie aquatique permet de limiter les douleurs liées au stress.

Comment ?

La première séance se déroule toujours sur table afin de vérifier le caractère fonctionnel de la douleur et d’effectuer un traitement conventionnel (l’organicité d’une douleur nécessite une prise en charge médicale). Si une deuxième séance est nécessaire, elle pourra se dérouler en piscine quinze jours plus tard en fonction du patient et de son motif de consultation.

La consultation en ostéopathie aquatique dure environ une heure.

Le patient est allongé à la surface de l’eau et flotte grâce à des flotteurs placés sous la tête et les chevilles. Comme sur table, la consultation débute par une première phase d’observation où la surface de l’eau sert de niveau puis par une deuxième phase lorsque l’eau chaude diminue le tonus musculaire. Les muscles étant relâchés, les tensions fasciales vont être plus importantes que les tensions musculaires. Les adaptations du patient vont alors progressivement disparaitre ce qui permet à l’ostéopathe de localiser rapidement l’origine du blocage responsable de la douleur.

Une fois l’observation et les tests terminés, le traitement peut commencer.

L’ostéopathe, debout dans la piscine, va servir de “point fixe”, le patient se déplace autour de lui sans mouvements volontaires. C’est l’ostéopathe qui agit sur l’équilibration des fascias. Cette visualisation des fascias est étonnante et permet au patient de prendre conscience de son schéma corporel. L’eau chaude entraîne également une vasodilatation ce qui permet d’augmenter les échanges tissulaires et d’accélérer la guérison.

Ostéopathie et maternité

 

http://www.france5.fr/emissions/les-maternelles/diffusions/23-02-2012_115181
http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-l-osteopathie-appliquee-aux-enfants-11389.asp?1=1

AVANT, PENDANT ET APRES LA NAISSANCE:

Bien que l’adaptation de votre corps à la grossesse se fasse progressivement,il y a parfois des désagréments; sciatique,nausées,problèmes digestifs et respiratoire,stress…
Il existe un rapport étroit entre le confort de la mère pendant la grossesse et celui du foetus dans l’utérus.
L’ostéopathie permet une meilleure adaptation de l’organisme aux changements de contraintes liées à la grossesse. Toute séquelle de traumatismes du bassin est susceptible de perturber le bon déroulement de l’accouchement.
L’ostéopathe, par des contacts très doux avec ses mains va aider votre corps à trouver des points d’appui en accord avec cette adaptation progressive et permettre un relâchement des tensions qui peuvent se présenter.
L’ostéopathie ne dispense en aucun cas des visites obstétricales conventionnelles et de la préparation à l’accouchement prévue par les sages femmes.

EXTRAIT EMISSION LES MATERNELLES FRANCE 5

Peut on préparer son corps à l’accouchement à l’aide de l’ostéopathie?Le point avec Catherine Rybus ,ostéopathe.

Qu’apporte l’ostéopathie à la future maman?

Un grand nombre de femmes enceintes ont du mal à accepter la transformation de leur corps pendant la grossesse.Certaines ressentent même des douleurs.La position du bassin doit se modifier afin d’accueillir le futur bébé.Le bassin change aussi pour faciliter la sortie du bébé.Au fils des mois,les os du bassin s’écartent,le bassin bascule,s’adaptant au mieux au développement du foetus.Pour cela,il doit s’assoupir et accueillir une certaine mobilité.
l’ostéopathe vérifie cette mobilité et s’il est nécessaire,libère les tensions ou les blocages qui pourraient rendre l’accouchement plus inconfortable pour la maman et gêner le bébé.

Comment intervient l’ostéopathe précisément?

Premièrement, on vérifie la bonne mobilité de toutes les articulations du bassin c’est-à-dire les sacro- iliaques, la symphyse pubienne mais aussi le coccyx, afin de l’aider à bien s’adapter à l’engagement du bébé au moment de l’accouchement.On sait que la naissance est un parcours difficile pour le bébé,qui doit s’engager dans ce tunnel étroit de la naissance où chaque millimètre compte.On corrigera aussi les raideurs au niveau vertébral, afin que l’accouchement soit le plus confortable possible.

On évite ainsi de perturber la naissance par d’autres douleurs annexes inutiles.
Deuxièmement, on veille qu’aucune tension musculaire excessive ne gène le passage et on s’intéresse principalement au périnée ,qui est un muscle qui devra s’écarter pour laisser passer bébé.On peut apprendre à la future maman à détendre ce muscle,ce qui peut éviter les déchirures.

À qui peut-on proposer cette séance d’ostéopathie?

Toutes les futures pourraient en bénéficier.C’est un bon complément du travail de préparation fait par les sages femmes.Mais c’est encore plus utiles pour celles qui ressentent des tensions ou des douleurs au niveau du bassin et de la colonne vert avant l’accouchement.

Quel est le moment idéal pour démarrer ces séances?

On peut commencer à n’importe quel stade de la grossesse lorsque l’on souffre de tensions afin de les libérer sinon une visite de contrôle un mois avant la date du terme.Après l’accouchement un délai minimum de 48 heures est nécessaire.

Est-ce qu’il y a des contre-indications?

En cas de risque d’accouchement prématuré reconnu ou de tout autre symptôme anormal,mieux vaut ne pas intervenir.Mais, il n’y a aucune inquiétude à avoir:le travail de l’ostéopathe se fait en collaboration avec le gynécologue/obstétricien traitant.

Ostéopathie et nouveau-né

 

La venue au monde peut se révéler plus ou moins difficile pour le nouveau-né.Lors de l’accouchement ,le bébé subit les poussées et les contractions de l’utérus. Parfois il est nécessaire d’accompagner le bébé par des instruments (forceps, ventouses,…)ou d’effectuer une césarienne.La capacité d’adaptation est très grande chez le nourrisson, toutefois un examen très doux des différentes mobilités physiologiques (crâne,sacrum, abdomen) détectera les dysfonctions qui révèlent d’un traitement ostéopathique permettant ainsi à l’enfant de libérer les tensions qui ont pu s’ installer pendant la grossesse ou pendant l’accouchement .Votre bébé retrouvera ainsi toute sa joie de vivre.

Pourquoi est-il important qu’un bébé soit vu par un ostéopathe après sa naissance?

Beaucoup de bébé gardent des séquelles infimes de l’accouchement et vont développer, immédiatement ou plus tardivement des troubles du sommeil,digestifs ou des infections à répétition. Par le biais d’un traitement ostéopathique, ces troubles peuvent disparaître en quelques séances.

Le traitement crânien est d’autant plus efficace qu’il est commencé tôt. Il est très facile entre la naissance et trois mois car les fontanelles et les sutures sont ouvertes et les os sont plats, sans dentelure ni biseau.C’est plus difficile entre un et trois ans car toutes les fontanelles se densifient et l’occiput (partie postérieure du crâne) commence progressivement à s’ossifier. Mais on peut intervenir à tout âge sauf pour le modelage qui doit intervenir précocement.

Quand faut-il consulter ?

Liste de certains symptômes pouvant nécessiter l’intervention d’un ostéopathe, dès la maternité ou dans les jours qui suivent:

• l’enfant pleure ou sursaute .
• il a un besoin de succion important en dehors des tétés, il alterne pleurs et besoins de succion ,il tète difficilement.
• il tient sa tête rentrée dans ses épaules ou en rotation toujours du même côté.
• il reste en flexion permanente ou est raide.
• il présente des déformations importantes au niveau du crâne.

Autre circonstance invitant à l’intervention d’un ostéopathe:

• naissance par césarienne ou par forceps.

Puis par la suite :
Sur les positions et activités motrices:

• le bébé est raide, les bras et les mains crispées, il sursaute facilement au moindre bruit ou contact.
• il se cambre souvent en arrière quand il est dans les bras ,quand on lui donne la tétée ou lors des pleurs.
• il tourne toujours sa tête du même côté ,il use ses cheveux derrière la tête de manière asymétrique.
• il a une mauvaise position de hanche ,de pieds ,de bras.

Le sommeil:
• il ne dort pratiquement pas.
• les phases d’ endormissement sont difficiles et longues.
• les réveils sont fréquents avec des cycles courts.

L’alimentation:
• il a du mal à téter et est très agité après la tétée.
• il régurgite beaucoup.

Elimination:
• problèmes de constipation ou de diarrhée.

La respiration:
• il respire de façon bruyante.
• le nez est bouché en permanence.

La morphologie du crâne:
• la forme du crâne est asymétrique.
• il a un œil qui coule en permanence.

Rééducation fonctionnelle :

 

La rééducation fonctionnelle est l’expression de la médecine physique et manuelle, au service de votre vie quotidienne et de vos enjeux.

Rééducation du sport :

 

Formé en kinésithérapie du sport, les kinésithérapeutes sauront prendre en compte tant les pathologies spécifiques du sportif, amateur comme professionnel, ainsi que les techniques permettant de sortir de la phase délicate de blessure dans la programmation du sport plaisir comme des compétitions.

Rééducation uro-gynécologique :

Rééducation pré et post-opératoire :

 

Les cabinets sont équipés afin de vous permettre une prise en charge individuelle et personnalisée dans la préparation puis la suite de votre chirurgie, qu’elle soit des membres supérieurs, inférieurs ou même du tronc ( rachis, viscérale, gynécologique etc…).
La balnéothérapie peut permettre selon les cas de compléter les séances de rééducation en cabinet.

Rééducation respiratoire adulte-enfant :

 

La kinésithérapie respiratoire apporte une aide à la respiration tant du point de vue du désencombrement que de l’expansion de la cage thoracique, selon les cas.

Elément phare de la prise en charge de la bronchiolite, la kinésithérapie respiratoire pédiatrique consiste en une aide concrète et douce au désencombrement de l’enfant.

Prévention :

 

Au centre des préoccupations actuelles, le « bien-vieillir » est la suite logique du « bien-être ».
Il est devenu incontournable suite à la prise de conscience du poids de la dépendance et des mouvements de développement personnel.
Ainsi, venez avec vos objectifs, les kinésithérapeutes vous apporteront un bilan et un programme afin de les atteindre.

Soins de la peau et de la silhouette:

 

Le kinésithérapeute est équipé d’un appareil Cellu M6 – LPG Systems afin de vous proposer une gamme complète de soins de la peau:

  • Traitement des cicatrices (corps et visage)
  • Drainage des membres inférieurs
  • Accompagnement dans l’amélioration de la silhouette ( Cellulite, effet peau d’orange, destockage des zones rebelles…)
  • Raffermissement de la peau (corps et visage)

N’hésitez pas à demander conseil à votre thérapeute.

Prise en charge de la femme enceinte avec la sage-femme :

 

Les effets thérapeutiques et tonifiants de l’eau sont connus et utilisés depuis l’antiquité.

L’activité aquatique prénatale est une méthode de préparation à la naissance et à la parentalité.

La pratique d’une activité aquatique adaptée à la grossesse sous la conduite d’une sage-femme participe à offrir un bien être physique et psychique à la future maman.

Il s’agit d’une activité douce. Elle présente un intérêt pour le système cardio-respiratoire, musculo-articulaire et permet également de renforcer l’estime de soi et ainsi favorise la physiologie de l’accouchement.

 

Quels sont les bienfaits de l’eau sur le corps pendant la grossesse ?

L’eau :
-Permet de renforcer la capacité respiratoire et améliore les fonctions cardiovasculaires en favorisant la circulation sanguine et l’oxygénation des tissus.
-Offre une meilleure mobilité et un allègement du corps (sensation de liberté du mouvement). Soutenus par l’eau, les articulations et les muscles fonctionnent sans à-coups. La résistance de l’eau dans le mouvement va venir renforcer la tonicité et la force musculaire
– Permet de soulager les éventuelles douleurs dorso-lombaires et musculo-articulaires.
– Relaxation et détente de l’ensemble du corps : Elément calmant et régénérant de l’eau favorisé par la température adaptée.
-Favorise la conscience corporelle et améliore le lâcher prise

 

Quels sont les objectifs de cette activité pendant la grossesse ?

Physiques :
-Travail de renforcement cardio-respiratoire dans l’orientation de la préparation à la naissance
-Travail de renforcement musculo-articulaire par la réalisation d’exercices d’aqua-gym et d’aqua-yoga spécifiques adaptés pour la femme enceinte.
-Travail de prise de conscience des modifications corporelles de la grossesse-travail du périnée
-Travail de relaxation corporelle s’appuyant sur les principes de la sophrologie

 

Psychique :
– En s’offrant un temps privilégié pour la mère et son enfant.
-Offre des temps d’échanges, de communication et de détente dans un univers démédicalisé de la grossesse tout en pouvant bénéficier des conseils et de l’encadrement d’une sage-femme

 

Informations Pratiques ?

Il s’agit d’exercices aquatiques accessibles à tous les niveaux.
Il n’est pas obligatoire de savoir nager ( bassin peu profond )
Cette activité peut être débuté dès le début de la grossesse. Le rythme des séances est choisi par la femme enceinte.
Un certificat médical est obligatoire pour réaliser cette activité et doit être remis lors de la première séance.
Les séances peuvent être individuelles ou collectives (le bassin de balnéothérapie pouvant accueillir maximum 4 patientes)
Les pères peuvent y participer uniquement en séance dite « individuelle »( le couple uniquement)

Les séances durent une heure et sont encadrées et animées par une sage-femme. Un temps d’accueil et de contrôle de la tension artérielle précède chaque séance.
La durée de l’activité est d’environ 45 min.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *